Archives de Catégorie: Coaching parental

TDA/H et Mindfulness : une approche thérapeutique innovante

Par défaut

Le Dr. Kabat-Zinn a mis en avant l’efficacité de la méditation pleine conscience pour réguler le stress et l’anxiété  et les travaux des Drs. Segal, Williams, Teasdale ont montré son intérêt pour prévenir les rechutes dépressives. 

L’entraînement à la Mindfulness exige focalisation de l’attention et ouverture attentive à l’environnement et aux sensations corporelles. Chez les sujets porteurs d’un trouble TDA/H  la pratique de la Mindfulness  améliore  l’attention, la mémoire, l’anxiété et le stress.

L’entraînement à la focalisation de l’attention sur les sensations corporelles ou les sons permet de prendre un peu de recul et ainsi d’agir et non de réagir, comme d’ordinaire avec une impulsivité exagérée.
Il permet également d’améliorer  la concentration sur une tâche à effectuer tout en retenant une information indispensable à son traitement. Avec des exercices d’attention porté à la respiration, on observera le flux de pensée qui nous traverse et nous détourne de notre exercice nous permettant de prendre conscience de cette distraction de l’esprit et de nous centrer de nouveau sur notre respiration.

Le protocole thérapeutique permettra de s’exercer à :

  • Devenir plus présent, l’attention et les 5 sens.
  • Respirer  en pleine conscience.
  • Diriger et ancrer son attention.
  • Etre conscience de ses sensations corporelles et du mouvement.
  • Observer son mental, ses pensées.
  • Réguler ses émotions.
  • Etre calme pour plus d’efficacité.

Ce protocole inclut un entraînement quotidien basé sur des exercices courts mais nombreux.Les exercices de type méditation assise avec focalisation de l’attention sur la respiration n’excèdent pas quelques minutes, selon les aptitudes de chaque patient.

Personnellement, je suis en train d’approfondir la pratique de la thérapie ACT que je vais compléter par un programme de thérapie cognitivo-comportementale basée sur la pleine conscience spécifique à la double prise en charge du TDA/H chez l’enfant/l’adolescent et ses parents.

Publicités

La motivation comment la déclencher ?

Par défaut

Je vous invite à prendre connaissance des articles de mon ami Pierre sur la motivation dont voici le premier :

Aujourd’hui je vais aborder un problème général que rencontrent les coachs et aussi certains thérapeutes. Quand on rencontre un patient ou un client avec qui on n’avance pas ! Il semble même impossible d’avancer. Nous avons bien des techniques pour entretenir voire développer la motivation. Mais quand la motivation est “absente” … Que la personne […]

via Comment motiver qui ne l’est pas ? (1/10) — Thérapies brèves et Coaching en Val d’Oise.

Nouvelle année

Galerie

Etre parents de jumeaux

Par défaut

Bonjour,

J’ai la joie de vous annoncer l’arrivée de Cloé et Léa. Elles sont nées prématurément le 21 septembre dernier. Après un petit séjour en néonatalogie, la famille commence à trouver ses marques, un nouveau rythme, deux bébés à caliner. Un papa, une maman et un grand frère émerveillés devant ces charmantes petites demoiselles.

Ma recette pour s’occuper de deux bébés :

  • une bonne dose de patience,
  • rester calme quand toutes deux se mettent à pleurer,
  • s’organiser pour le mieux, se reposer quand elles dorment,
  • ne pas hésiter à demander de l’aide,
  • se repartir les tâches avec mon mari …

Et surtout prendre le temps de s’émerveiller, prendre le temps de les observer, de les regarder grandir.

Et donc pour le moment,

je suis en congés maternité

en cas de besoin vous pouvez joindre :

Alexandra RAFFIN KOOPMAN au 06 87 16 62 24 sur Bornel http://lecheminducoeur.com/

ou Pierre CARNICELLI au 06 75 25 34 42 sur Saint-Prix https://carnicelli.eu/

A tout bientôt.

Comment mieux vivre au quotidien avec un enfant hyperactif ?

Par défaut

people-1082903_1280Quel comportement adopter lorsque l’on a affaire à un enfant « dit » hyperactif  ?

Le plus souvent les adultes : parents, enseignants, animateurs de centre de loisirs, comme les frères et soeurs et camarades se classe se sentent débordés par les comportements d’un enfant qui a du mal à tenir en place, se montre réfractaire aux règles qui lui sont imposés…

Comment alléger le quotidien de l’enfant en souffrance et de son environnement familial ?

Etre vigilant quant aux activités sources d’excitation, 
 Poser des limites clairs du mieux que vous pouvez sans lever le ton. Si vous parlez sur un ton respectueux vous aurez plus de chance d’être respecter en échange. Le recours au chantage est détecter rapidement comme une injustice relationnelle qui suscite le plus souvent une vive réaction.
Mettre en place des temps calme, identifié ce qui procure du calme à votre enfant et préserver ces instants du mieux de vous pouvez de façon rituel, temps de retour de l’école, temps avant ou après le repas,  avant le coucher …temps ou vous êtes- vous même plus calme et disponible.
Définir les règles du bien vivre ensemble, répéter  les limites, les répéter régulièrement et les respecter chaque jour sans jamais changer d’avis. Expliquer votre choix si besoin. L’enfant hyperactif peut très vite être perturbé et vous ne l’aiderez pas si aujourd’hui vous refusez sa requête, alors qu’hier vous lui avez accordé. Soyez rigoureux !
Féliciter votre enfant. Il est important de souligner les bonnes conduites, ce qu’il réussi afin qu’il ne soit pas stigmatisé que sur ses attitudes dérangeante.